Les prix de l'immobilier ne baisseront pas en 2013 et 2014

Home \ Actualité de l'immobilier \ Les prix de l’immobilier ne baisseront pas en 2013 et 2014
Une charge dans les foyers : le remboursement des emprunts immobiliers

Carte de France des prix de l'immobilierLes effets de la crise immobilière arriveraient à leur terme

A contre courant des différentes analyses que nous proposent les professionnels de l’immobilier, les prix ne vont pas baisser sur ces deux prochaines années. Pour être tout à fait précis, les prix continueront à légèrement baisser mais ne vont pas s’écrouler.

Une baisse de 1% des prix de l’immobilier serait attendue pour 2013 et de 0.4% pour 2014, logements neufs et anciens confondus.

Le discours ambiant sur la baisse des prix

Les professionnels de l’immobilier misaient sur une baisse des prix en raison du décalage entre l’offre et la demande. C’est à dire des prix historiquement portés par la bulle immobilière. Souvenez-vous de l’envol des prix des logements depuis la fin des années 1990. Et en face, un pouvoir d’achat des ménages de plus en plus mal mené. Et selon ces professionnels, nous devrions assister à un déplacement où les acheteurs feraient les prix.

La fin de la bulle immobilière
Source : http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr

Pourquoi les prix de l’immobilier devraient se maintenir selon Xerfi

Pour Xerfi, le problème des prix devrait être perçu différemment. Les prix ne vont pas s’écrouler notamment du fait de cet environnement de crise avec la recherche permanente de valeurs refuge. Mais aussi en raison du cycle de vie des achats. Les vendeurs actuels ont payé leurs logements au prix fort du marché. Les vendeurs pouvant vendre malgré ces conditions sont de fait très peu nombreux : vendre sans perdre d’argent par rapport à l’investissement initial.

Le cabinet Xerfi résume la situation ainsi :

«malgré les mesures publiques destinées à freiner leur hausse, les prix de l’immobilier en France se maintiendront à un niveau élevé, dans le neuf comme dans l’ancien. Les ajustements s’effectueront donc toujours sur les volumes. En clair, le nombre de ventes restera modeste».

Les prix de l’immobilier ne vont pas chuter mais le volume des ventes, lui, oui

Il ne faut pas oublier que nous sortons d’une année 2012 particulièrement difficile. Année qui a connu une chute de 13% de l’ensemble des transactions de logements. Le taux des crédits, historiquement bas, même s’il ne pourra suffire à relancer le marché de l’immobilier pourrait au moins contribuer à son maintien.

Il est également nécessaire de prendre en compte les disparités régionales, avec des villes qui ne connaitront pas ou très peu l’impact de cette baisse de prix tendancielle.

Est-ce que le marché sera plus impacté pour le neuf, l’ancien, les maisons à petits prix
Là encore, l’actualité semble nous donner des pistes pour ce que nous allons vivre sur 2013.
Quel sera le facteur le plus parquant :

  • Difficulté d’accès au crédit pour les primo-accédants ?
  • Fin du taux zéro ?
  • Fuite des capitaux et exil fiscal ?
  • Imposition à 75%
  • Imposition et plu-value sur les maisons secondaires ?

RELATED POSTS

4 thoughts on “Les prix de l’immobilier ne baisseront pas en 2013 et 2014

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *