Acheter des vignes

Home \ Actualité de l'immobilier \ Acheter des vignes
acheter des vignes

Investir dans les vignobles à travers les groupements fonciers viticoles, au-delà du plaisir et de la rentabilité, rentre dans un contexte de diversification de patrimoine. Cet investissement, vous permet de jouir d’avantages fiscaux non négligeables, mais vous devez garder en tête que ceci constitue une opération à mener avec prudence. Vous n’avez pas besoin de posséder le million d’euro pour acheter des vignes. Si vous n’êtes pas un fin connaisseur et que vous désirez investir dans le vin, vous pouvez passer par un professionnel, dans l’espoir que votre investissement porte grandement ses fruits.

Bien débuter avec son investissement

Placer ses économies dans un groupement foncier viticole permet de diversifier vos produits d’épargne. Les placements ruraux ne manquent pas d’attirer des investisseurs et vous pouvez gagner autour de 4% l’année sur le long terme à condition que vous n’ayez sélectionné que de bons crus. Pour obtenir ce rendement, vous devez maîtriser le marché et faire de bons choix. Le mieux serait encore que vous passiez par un professionnel qui vous guidera et aidera dans les
choix à mener ou alors passer par un fond d’investissement spécialisé. Visez les petites appellations au lieu des grands crus qui coûtent une fortune et qui peinent à se valoriser.

Choix d’investissement

Faire le choix du bon vin en tant qu’investisseur est une opération assez complexe car contrairement à un simple consommateur, l’investisseur a pour but de valoriser son placement et non de procéder à une dégustation. Le marché variant en fonction de la région, de l’appellation, de la mode ou de millésime, le premier réflexe de l’investisseur serait d’investir dans les grands châteaux bordelais. Les grands châteaux bordelais, sont des valeurs sures, mais ils ne sont profitables qu’à long terme. Le mieux serait d’investir sur des vins moins prestigieux avec un potentiel de hausse plus important.

La viticulture n’est pas de tout repos.

Les vignobles peuvent être exposés à des intempéries et a des caprices météorologiques. De nombreuses maladies telles que le mildiou le blackrot ou le botrytis guettent vos vignes et peuvent vous causer des pertes. Pour pouvoir jouir des exonérations au titre de l’IFI, vous devez avoir acquis votre propriété par l’intermédiaire d’un bail ayant une durée minimale de huit ans. Les professionnels conseillent le plus souvent de mettre ce temps à profit pour rentabiliser l’investissement et amortir les frais ayant rapport à l’intermédiation.
Il convient maintenant pour votre vignoble, de cibler des territoires de qualité. Acheter des vignes, obéit à une règle primordiale qui est de se focaliser sur le terroir.
Les opérateurs du GFV ont pour habitude d’effectuer certains prélèvements. Ces prélèvements concernent la plupart du temps les frais d’entrée et de sortie dont vous vous acquittez à la souscription ou à la revente de vos parts.
Au sein du GFV, vous avez la possibilité de toucher vos dividendes en nature, mais vous pouvez aussi choisir d’être rémunéré en termes de nombre de bouteilles.
Investir dans le vignoble n’est pas chose aisée, mais dans tous les cas vous pouvez opter pour l’avis d’un professionnel si vous avez des inquiétudes quant à la gestion de votre patrimoine ou quant aux investissements qui vous seront rentables.

RELATED POSTS

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *